skip to Main Content
Outillage et Mécanique Générale
09.83.23.23.74 - Roche-La-Molière 42230 - Région Rhônes-Alpes-Auvergne

Découvrez nous sur Facebook

Découvrez nous sur Facebook

Un peu d’histoire

Le berlingot de Carpentras est un bonbon composé de sirop de sucre cuit de forme de petite pyramide ou de tétraèdre d’un centimètre de côté environ. La concentration du sirop lui donne une structure dure et translucide. Cinq étapes sont nécessaires à sa production :

  1. la cuisson,   2. l’étirage,   3.     le malaxage,   4.     le découpage à la berlingotière,   5.     la mise sur claies avant l’emballage.

La tradition veut qu’il ait été confectionné pour la première fois à base de caramel, sous le pontificat de Clément V (1264-1314 ) premier pape d’Avignon – Bertrand de Goth ou Got de son vrai nom. Clément V aurait donné son nom au bonbon et la partie centrale aurait subi les transformations du langage parlé courant : Ber-lin-Got. Sylvestre, son cuisinier,  aurait inventé la recette avec un surplus de sirop qu’il aurait recuit en ajoutant d’autres parfums. La forme du bonbon aurait été alors en ficelle découpée avec des ciseaux d’or. L’événement célébrait la suppression de l’ordre des Templiers. A l’origine, c’était un produit médicinal vendu par les apothicaires.

On retrouve plusieurs étymologies possibles :

  • Berlingot viendrait de l’italien “berlingozzo” du nom de longs sucres d’orge
  • Berlingot viendrait du provençal “berlingau” qui signifie “osselet”, ce à quoi ressemblerait ce bonbon
  • Berlingot viendrait du mot “bergot”, faisant référence à la coiffe des femmes nantaises qui allaient vendre les berlingots dans un cornet sur les places.

Le premier qui réussit à le sortir de ses boutiques fut Pascal François Long, un pâtissier-confiseur de Carpentras, qui, en 1844, utilisa le sirop de fruits confits. Gustave Eysséric, dès 1851, donna un nouvel essor en industrialisant la fabrication grâce à la « berlingotière Letang » et commercialisant dans le monde entier ses berlingots à la menthe poivrée emballés dans de jolies boites métallique équipées de déshumidificateur.

Après la Première Guerre mondiale, les industriels, s’intéressant de plus en plus à ce marché, mirent en service sous les marques Bertin, Hansella et Jean Ratti de nouvelles découpeuses. Après un temps d’arrêt durant la Seconde Guerre mondiale dû à la pénurie de sucre, la production rebondit et, en 1962, cinq confiseurs fabriquaient des berlingots : les établissements Eysséric, Bonneru et Raquillet-Chabas ainsi que les confiseries Duparcq et du Mont-Ventoux.

De nos jours, seuls deux confiseurs de Carpentras continuent à perpétuer  cette tradition. Leur production globale se situe entre les 40t/an et 60t/an.

Présentation

Présentation de la berlingotière

O.M.G fabrique aussi des berlingotières traditionnelles qui réalisent la forme si particulière des berlingots de Carpentras, bonbons qui pèsent environ 4 grammes.
Cet outil de production artisanal est entièrement fabriqué dans nos ateliers. Nos berlingotières sont parfaitement compatibles avec leur fonction alimentaire.
Nous vous proposons une berlingotière sous trois versions :

– Une version « PRO » fabriquée avec des pièces en aluminium et en INOX

– Une version « ECO » composée de pièces en plastique, en aluminium et en INOX

– Une version «PRO MOTORISEE» identique à la version pro manuelle avec en supplément un moteur

 

Vous pouvez télécharger la plaquette de présentation (français ou anglais) ainsi que le flyer de la Berlingotière (français et anglais).

Ici visionnage d’un reportage de France 3 sur notre Berlingotière https://www.youtube.com/watch?v=VyvwVg6XrQc

Le voyage de la Berlingotière

Voici les pays où notre machine a été adoptée et dans lesquels elle fait le bonheur de ses propriétaires :

Si vous avez des projets ou des envies précises, n’hésitez pas à nous contacter, nous pourrons vous conseiller ou travailler avec vous sur une machine spécifique pour satisfaire au mieux vos besoins. Retrouvez-nous également sur la page facebook dédiée à notre berlingotière.

Description

Description de la berlingotière

Les machines que nous fabriquons permettent de modeler la réplique conforme des Berlingots de Carpentras (4 grammes environ).

Caractéristiques :

 Poids : 5 kg Dimensions : 400 mm x 230 mm x 200 mm
Matière Lames : Inox Alimentaire  Matière des Rampes : Inox Alimentaire
Matière corps : Aluminium Matière couvercles : Plastique

 

Nous proposons trois machines :

– Version ECO : Les pignons d’entraînement sont en plastique. Cette machine est proposée pour une très faible utilisation (jusqu’à 3kg maxi par jour).

– Version PRO : Les pignons sont en Inox Alimentaire. Machine pouvant produire jusqu’à 30 kg de berlingots par jour.

– Version PRO MOTORISEE : identique à la version pro manuelle avec en supplément un moteur pour une production pouvant aller jusqu’à 50kg par heure.

 

Entre les deux machines manuelles, seuls les pignons d’entraînement changent, et donc la durée d’utilisation.

Vous pouvez télécharger la notice d’utilisation en français ou en anglais.

Autres produits pour les confiseurs

Le presse-sucette

Le presse-sucette permet de mouler manuellement le sucre et lui faire prendre la forme souhaitée.
Moule en acier inoxydable, manche soudé. Le moule peut être personnalisé (forme du moule, logo ou nom du confiseur) selon vos envies (dans la mesure de faisabilité).

 

Le crochet à sucre

Le crochet à sucre, incontournable pour l’étirage du sucre.
Crochet et base en acier inoxydable, les deux parties sont soudées l’une à l’autre. La fixation au mur est facile grâce à ces 4 trous.
Côtes d’encombrement : 15 cm x 34 cm x 20 cm

Back To Top